Mounier joue 🎲
... autour du numérique !

Ce jeu, ouvert à toutes et tous, met en avant des personnalités du domaine de l'informatique : surtout des femmes à vrai dire !
Pour cela, des énigmes sont proposées autour de ces personnalités afin de présenter leur rôle, leur métier, mais aussi de découvrir certains domaines de l'informatique de manière ludique.

logo du jeu

Déroulement du jeu

icone
Une énigme toutes les deux semaines

Cette énigme tourne autour d'une personnalité ou d'un domaine de l'informatique ou les deux !

icone
Chaque énigme est composée deux parties

La première partie est affichée au lycée. Objectif : trouver un code pour accéder à la seconde partie.

La deuxième partie est accessible sur ce site.

icone
Des lots à gagner

Des places de cinéma, des cartes cadeaux pour les meilleur.e.s de chaque niveau (Seconde, Première, Terminale).

icone
Points et classement
  • Une bonne réponse à la première partie d'une énigme rapporte 1 point, une bonne réponse à la seconde partie rapporte 2 points.
  • Un classement est établi par niveau (Seconde, Première, Terminale) à l'issue de toutes les énigmes.
  • Les élèves suivant la spécialité NSI ne sont pas intégré.e.s à ces classements.

Pourquoi ce jeu ?

Aujourd'hui, les métiers du numérique et de l'informatique sont occupés en majorité par des hommes. En réalité, cette situation est une conséquence plus globale des inégalités hommes-femmes dans la société. En effet, les femmes étaient bien plus présentes aux débuts de l'informatique mais ont peu à peu été chassées par les hommes au fur et à mesure que le secteur prenait de l'importance, donnait du pouvoir, connaissait peu le chomage et permettait des salaires élevés.

Cette hypermasculinisation du secteur a débouché sur des clichés comme celui de l'informaticien-geek, qui reste tenace dans la pensée collective car c'est cette image qui est toujours mise en avant dans les médias, dans les séries, dans les films, etc. Tout ceci contribue malheureusement à entretenir le stéréotype « l'informatique, c'est pour les hommes ! ».

Il est temps de tordre le coup à cette idée ! Cela tombe bien, c'est l'objectif principal de ce jeu.

Depuis son émergence, les femmes ont apporté des contributions majeures en informatique mais beaucoup de ces femmes ont été oubliées ou sont invisibilisées. De nos jours, des chercheuses brillantes sont reconnues et font avancer les sciences du numérique. Ce jeu va mettre en avant quelques unes de ces femmes, mais aussi quelques hommes puisqu'une mixité dans le secteur est primordiale.

L'informatique d'aujourd'hui est une informatique d'équipe, où l'humain est au centre, et qu'il est nécessaire de rendre plus mixte et diversifiée. En effet, pourquoi les outils et le monde de demain ne devraient être créés que par des hommes ?

illustration
Isabelle Collet

Crédit : DeuxPlusQuatre, CC BY SA 4.0, via Wikimedia Commons

Les femmes ont dans l’histoire des sciences et techniques, comme dans l’histoire en général, une place particulière : celle que les hommes veulent bien leur laisser et dont ils acceptent de se souvenir.

Isabelle Collet
informaticienne, enseignante-chercheuse et romancière française.

Pourquoi le numérique a besoin des femmes ?

Le numérique joue un rôle croissant dans l'évolution de la société, dans quasiment tous les domaines, qu'ils soient scientifiques ou non. Actuellement, les innovations techniques sont conçues et développées par des groupes qui manquent de mixité et de diversité. Cela pourrait expliquer pourquoi les téléphones sont trop grands pour les mains des femmes, les visages des femmes noires sont moins bien reconnus que les visages d’hommes blancs, et les assistants vocaux sont peu compétents pour répondre à des requêtes typiquement féminines ("où acheter des protections périodiques?").

Pour éviter les biais, la société a besoin de tous les talents pour évoluer vers plus d’équilibre et de justice, et le numérique a besoin des femmes pour mieux fonctionner. Enfin, le secteur du numérique constitue un important gisement d’emplois variés, valorisants et rémunérateurs. Pourquoi les femmes seraient-elles privées de ces perspectives ?

illustration

Crédits :